Envoyez votre Qonfession



100% Anonyme ! Confessez-vous dans notre confessionnal...
Page d'accueil de Qonfession > Fessée


Confession Intime : Agassante voisine :


Parfois nous avons dans notre entourage des personnes que l'on apprécie mais qui savent aussi être casse pieds, agaçantes... c'était le cas d'une copine lorsque j'étais étudiant: Céline.

La belle Céline était une jolie fille dotée d'une magnifique poitrine (genre 95 D) toujours élégante, mais parfois nous aurions apprécié quel se taise...

Un jour où Céline vient prendre un petit café chez moi, elle ne cesse de se plaindre...

Un peu agacé, je lui dis d'arrêter sinon je lui mais une fessée. Elle ne cesse même pas de parler et continue. Comme mademoiselle est debout, je lui mets une petite claque sur son joli petit cul... Elle est un peu saisie (moi aussi j'avoue que je ne sais pas ce qui met passé par la tête), elle me regarde un instant et me dit: "c'est tout?" et se penche de manière à m'offrir son fessier. Elle se retrouve accoudé sur ma table à manger, les choses passent très vite dans ma tête, je me mets alors à lui mettre une petite fessée. Excité (comme elle), je lui dis qu'elle est très vilaine et lui retire très vite son pantalon et recommence à lui mettre des petites claques sur son cul qui rougit gentiment pendant qu'elle miaule comme une petite chatte. La culotte suit assez vite le jean, c'est à dire la direction des chevilles.

L'excitation est énorme mon sexe ne demande qu'à sortir du pantalon, j’attrape Céline par le T-shirt et la dirige sur le canapé.

Je retire mes habits en un temps record et glisse ma queue dans sa bouche pour 2 à 3 allers retours. Je ressors, elle est sur le ventre, son cul attend au bord du canapé, ses jambes sont sur le sol. Mon sexe est rempli de sa salive, je me dirige vers elle et sans préparatifs, j'enfonce assez fortement mon pénis dans son anus. Elle est gémit, hurle quasiment... Je décide de la punir, de la marteler (et d'en finir avec les relations de bon voisinage: mademoiselle va hurler...). C'est parti, je la ramone les va-et-vient sont violents et rapides. J'enfonce toute ma queue à chaque fois jusqu'au plus profond de ses entrailles. Parfois je m'arrête pour mieux rentrer violemment...

Étonnamment je suis très endurant malgré le rythme soutenu et ses gémissements qui m’excitent. Je profite de cette énorme sodomie pour jouer avec ses gros seins, puis finit par jouir dans son cul.

Après quelques secondes pour reprendre ma respiration je me relève et la laisse allongée sur le canapé après lui avoir mis une dernière claque sur les fesses. Je vais me boire un petit soda, silence dans l'appartement.

Je reviens et comme si elle avait décidé de rester agaçante me dit: " tu m'as bien ramoné alors maintenant lèche moi le cul si tu veux bien!!!"

Je m'exécute lui lèche délicatement la rondelle encore béante et traumatisée, je lèche aussi mon propre sperme, ce qui me surprend beaucoup...elle aime et miaule à nouveau, je me relève et c'est elle qui décide de nettoyer mon instrument, elle lèche la queue du bout de sa petite langue délicate.

Elle repart avec un sourire coquin et avec une démarche pataude en me disant "à demain en cours..."
On a eu quelques expériences coquines à d'autres occasion, petites pipes en soirée, doigts dans son son petit minou en cours de natation...mais nous ne sommes jamais sorti ensemble...


Histoire postée par Donjuan le 04 Janvier 2013 dans Fessée.

Vous avez aimé cette confession intime ?

16 vote(s)



Commentaires de la confession Agassante voisine

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté
Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion


Histoire suivante :
Pas de confession érotique suivante

Histoire précédente :
Pas de confession érotique précédente

Suivez-Nous : Facebook Google + Twitter Rss

Copyright 2008-2018 © www.qonfession.com - Contact - Mentions et conditions - Il y a 4 connectés