Envoyez votre Qonfession



100% Anonyme ! Confessez-vous dans notre confessionnal...
Page d'accueil de Qonfession > Partenaire Agée


Confession Intime : Après les frères, je me suis tapée le père :


Je m’appelle Estelle, je mesure 1m58 pour 48 kg je suis brune menu, 85B je ne porte jamais de soutif, ma poitrine tient toute seule, cela s’est passé a l’époque où le sida n’était pas connu.

C'était huit jours après mon dépucelage et à l'époque j'avais 20 ans, je sortai en boite avec ma sœur et ses copains. Je m’habillai sexy d’une robe assez courte, avec le dos nu, sans soutif, vu les regards de loups des mecs je fus rassuré de mon pouvoir de séduction.

Pendant que je dansais un mec m’abordât, la petite trentaine, t’es super mignonne, je t’ai jamais vu ici, le bla bla habituel. Quand la série des slow arriva, il me serra dans ses bras, rapidement il m’embrassa, je senti sa bite dur contre mon ventre, ses mains baladeuses, caressé mes fesses, un doigt s’aventura dans ma chatte et rapidement ma culotte fut trempée.

Il me prit la main, tu viens voir ma voiture, je montai dans son monospace, il remonta ma robe m’arracha ma culotte, ouah pas un poil, il me lécha et m’aspira le clito je joui, il m’enfila sa bite rapidement et me fit jouir en continu , je peux juter dans ta jolie bouche ? oui j’ai envie de goûter ton sperme, à peine que je me mis à le sucer qu’il m’envoya une rasade de sperme que j’avalai avec délice. On retourna dans la boite et me dit qu’il était marié et me présenta son jeune frère.

Hugo me fit passer ma déception et me réconforta je dansai avec lui des slow, il me fit des bisous dans le cou et nos langues finit par se mélanger, on se retrouva dans une banquette ,quand il découvrit que je ne portée rien sous ma robe et que je n’avait pas un poil sur le minou, il m’introduit deux doigts et me fit jouir.

On va finir la nuit chez moi ? Après avoir obtenu l’accord de ma sœur, son frère qui m’avait quand même bien baisée nous déposa chez ses parents et rentra tranquillement avec sa femme qui visiblement se douter pas que son charmant mari s’était envoyé en primeur la petite copine de son beau frère.

Hugo m’emmena dans sa chambre, et en un clin d’œil je me retrouve en 69, sa belle bite dans ma bouche, il me éjacula rapidement une grosse quantité de sperme que j’engloutis. Il continua de s’occuper de mon clito avec sa langue, jeu un orgasme, il lécha toute ma mouille, il me plaça en levrette et s’introduit au fond de ma chatte, je criai mon plaisir, il me baisa longuement et juta en moi son sperme calma mon excitation, je m’endormi rapidement, deux frangins en une soirée m’avait épuisée.

Tôt le matin j’ouvris les yeux, un homme de 45 ans environ me regardait, il me dit rendort toi j’emmène Hugo à son travail, à tout a l’heure. Je me réveillais vers midi toute poisseuse, je pris une douche, je mis un tee-shirt à Hugo qui cache à peine mes fesses et j’allais dans la cuisine. Le père d’Hugo se présenta, Jean, son regard me fascina, il était charmant, j’appris qu’il vivait seul avec son plus jeune fils, il avait plein d’humour :
- tu es très belle, Hugo a bon goût, je rougi je pensais que Ludo me trouve aussi à son goût s’il savait que je me suis fait baiser par ses deux fils ,son avis sur moi changerait.

Je débarrassai la table et je commençais à faire la vaisselle, je sentai le regard de Jean sur mes fesses, ça m’excitait , soudain il posa sa main sur ma cuisse et me fit des bisous dans le cou, je poussais un gémissement qui l’encouragea à continuer, sa main me fouilla la chatte, il m’introduit un doigt lubrifié de mon jus dans mon anus, il enleva mon tee-shirt, me penchât d’avantage sur l’évier et entra son sexe dans ma chatte trempé d’un coup, il était très gros, son va-et-vient tranquille me fit rapidement jouir.. - maintenant je vais t’enculer.
- vas y doucement tu es le deuxième à le faire,
- ah bon ca fait longtemps que tu t’es fait dépuceler le cul ?
- Une semaine.

Il pointa sa bite sur mon œillet et poussa, j’avais tellement envie de le sentir dans mon cul, que je ne ressentie aucune douleur, malgré la grosseur de sa bite. Vas y bourre moi le cul, il me pris comme une chienne, et se déchaîna sur moi j’hurlai mon plaisir, il joui au fond de mon cul une bonne quantité de sperme.

Il me prit dans ses bras et me porta dans son lit, me présenta, sa queue pleine de sperme devant ma bouche je la gobai pour la nettoyer, je lui léchais les couilles , rapidement il reprit de la vigueur il me plaça sur le dos et investi ma chatte, je relevai les jambes au plafond pour qu’il aille plus loin, vas y plus fort, encules moi encore, t’es vraiment une petite salope ! t’aime le cul hein ?oui j’adore ça il m’encula d’un coup, me ramona rapidement, mon plaisir monta à chaque coup de butoir, ca te plaît de te faire baiser par le père après le fils, oui tes 2 fils mon bien baisé, mais toi tu me fais jouir à fond, tu t’es fait aussi Ludo ? oui c’est lui qui ma présenté Hugo après qu’il m’ait baisé dans sa voiture. Ils t’ont enculé ? Non ils m’ont baisé et j’ai bu leurs spermes, et bien maintenant tu va boire le mien, il sorti de mon cul et me juta dans la bouche, j’avalai son sperme avec délice.

Il me fit raconter avec tous les détails mes premières fois, cela l’excita tellement qu’il me baisa toute l’après-midi par tous les trous

Jean me ramena chez moi et me fit promettre de garder le silence, j’avais passé le week-end à me faire baiser par plusieurs hommes dont un qui avait plus du double que mon âge et qui m’avait donné énormément de plaisirs, j’ai hâte de le revoir.

Histoire postée par estelle577 le 22 Mars 2009 dans Partenaire Agée.

Vous avez aimé cette confession intime ?

398 vote(s)



Commentaires de la confession Après les frères, je me suis tapée le père

2010-09-20 15:27:59  -  durandal  
un dicton " c'est dans les vieux pots que l'on fait la meilleure soupe" en tout cas ton histoire est drolement bandante moi aussi j'adore 69 bouffer une chatte en gouttant son jus pendant que me fais avaler la queue et masser les couilles

 1 / 1

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté
Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion


Histoire suivante :
Pendant mes révisions au bac
Je révisais mon bac, il faisait très chaud, j’étais nue sur mon lit en train de ...
+118

Qonfession 254 - 2 Commentaire(s) - histoire de estelle le 28/06/2009

Histoire précédente :
Le troisième voir le quatrième âge
Je ne fréquente la côte normande qu' hors saison en général en automne et de pré...
+68

Qonfession 97 - 0 Commentaire(s) - histoire de jorg le 20/12/2008

Suivez-Nous : Facebook Twitter Rss

Copyright 2008-2019 © www.qonfession.com - Contact - Mentions et conditions