Envoyez votre Qonfession



100% Anonyme ! Confessez-vous dans notre confessionnal...
Page d'accueil de Qonfession > Autres Confessions


Confession Intime : Du sexe pour la bonne cause :


Les deux dernières semaines de juillet nous sommes partis en vacance à Barcarès avec nos enfants, notre copine et sa fille. Notre copine nous a proposé de garder nos enfants durant une journée de façon à nous laisser une journée à nous deux.

Nous voilà donc partis en Espagne et Véro a eu envie de rentrer dans un sex-shop loin de chez nous donc peu de chance d’être reconnus. Nous avons fait l’achat d’un petit gode pour Véro et le propriétaire des lieux nous a invité le soir à une soirée privée à deux pas du sex-shop dans un « bar ». Au début timidement on a dit non et il nous a dit que si on changeait d’avis on pouvait venir.

Avec Véro nous sommes ensuite allés faire les commerces et sommes allés nous baigner sur la plage la plus proche. Nous étions très excités à l’idée d’essayer nos achats du sex-shop et à l’idée d’aller à cette soirée.
Après en avoir discuté nous avons décidé d’aller à cette soirée par curiosité.

Nous sommes arrivés à ce bar vers 22 heures comme prévu après avoir mangé dans un petit self. Nous étions tous deux très excités. Véronique était en short tee-shirt tous comme moi alors que la plupart des gens étaient en tenues très sexy pour les filles et très classe pour les hommes. C’est le patron du sex-shop qui est venu nous accueillir en nous disant que nous ne regretterions pas d’être venus. Il nous a fait installer à une table et nous a offert un verre. Dans le bar il y avait beaucoup d’homme pour seulement quelque filles mais apparemment tout le monde connaissait bien les lieux. Seul un jeune couple avait l’air de venir aussi pour la première fois. La fille semblait très jeune et avait une robe légère et ample. Tout le monde quittait le bar pour aller dans une autre salle.

Nous avons repris deux verres et avons voulu voir où tout le monde allait. On était très curieux et excités de savoir ce qui se passait. Véro était collée à moi. C’était une très grande salle avec un bar. Déjà beaucoup de couples étaient formés. Ayant beaucoup plus d’hommes que de filles certains se contentaient de regarder les couples en train de baiser en public. Une des filles avait au moins cinq hommes qui s’occupaient d’elle. Véro était vraiment collée à moi et ne me lâchait pas une seconde. Timidement on a avancé pour mieux voir. Nous sommes allés au bar et avons encore commandé chacun un verre. Pas plus l'un que l’autre notre excitation était vraiment au max. Véro pouvait voir ma queue bander en passant une main sur mon bas ventre. Vu la situation j’ai moi-même fait entrer une main par la jambière de son short et j’ai pu constater que son minou était trempé.

Nous nous embrassions au moment où le maître des lieux vient vers nous avec le jeune couple vu à notre arrivée. Ils vinrent vers nous et il nous présenta. Ce jeune couple venait aussi pour la première fois dans un lieu de ce style et avait un but : ils étaient incompatibles entre eux mais voulaient un bébé ils étaient contre la fécondation in-vitro et avaient décidé de venir dans un lieu de ce style de façon à ce que la fille se fasse engrosser avec le sperme d’un des hommes présents sous les yeux de son mari. Ils certifient être sains. Le maître des lieux me dit que comme j’étais nouveau c’était à moi de la prendre en premier. Surpris nous lui avons répondu que nous sommes ici pour regarder. Il dit alors à Véro « Prête ton mari et je m’occuperais de toi » Véro fit non de la tête. Il se plaça derrière Véro qui était toujours collée à moi et lui prit les seins dans ses mains. Après un mouvement de recul elle ne dit rien. Un autre homme est venu voir la jeune fille et l’a entraînée sur un matelas. J’ai eu alors une pointe de jalousie mais Véro était toujours collée à moi et m’embrassait tandis que l’autre continuait à lui malaxer la poitrine. Il avait même passé les mains sous le tee-shirt.

Je ne pouvais pas enlever mes yeux de la jeune fille. L’homme l’avait déjà allongé sur le matelas devant son mari. Véronique devait sentir contre elle le sexe bandé de l’homme contre ses fesses. C’est alors qu’il lui reposa la question de savoir si elle prêtait son mari. Là, Véronique me regarda dans les yeux et haussa les épaules en disant « Bof ». Le mec qui la pelotait a dit quelque chose en espagnol au gars qui était vers la jeune fille et me dit d’aller vers eux. Le mec me laissa la place. Véronique me suivi avec son « peloteur » sur le matelas. Nous étions tous quatre allongés. Le mari et le mec qui s’occupait précédemment de la fille était proche de nous. J’ai alors laissé Véro pour m’occuper de Séverine (c’est le prénom de la jeune fille). Elle avait déjà la robe relevée au dessus de la poitrine et la culotte à mi-cuisses. Je me suis mis à la peloter elle avait des tous petits seins bien fermes. En passant ma main sur son minou poilu je pu voir qu’elle était très mouillée. Je lui aie fini de descendre la culotte et en l’embrassant elle m’a dit « fais moi un bébé » je ne me suis pas fait prié et je l’ai pénétré sur le champ.

Plusieurs hommes autour de nous se branlaient. Véronique se retrouvait complètement nue à coté de Séverine. Le «maître des lieux » exhibait une queue petite mais très large. Véronique me donna la main au moment où il rentra en elle après avoir mis une capote. Le mari de Séverine se masturbait au dessus de nous. Séverine répondait à mes pénétrations en ondulant le bassin. Je donnais toujours la main à Véronique qui se faisait sauter. Séverine a vite joui en criant son plaisir et je ne pu plus me retenir et lui ait remplit le ventre d’une bonne dose de semence et elle a eu un nouveau orgasme me tenant avec ses jambes qu’elle avait passé autour de moi. Véronique a aussi très vite joui. Le mec qui la sautait est sorti de sa chatte a quitté la capote pour lui éjaculer sur les seins. Plusieurs hommes ont éjaculé sur les filles. Je suis resté un moment dans le ventre de Séverine qui m’embrassait en me maintenant en elle avec ses cuisses autour de moi. Le mec qui était sur Véro s’est levé et un autre a voulu prendre sa place mais elle n’a pas voulu et s’est levée.

Je l’ai suivi au bar, avec la jeune fille et son mari qui avait éjaculé sur les cheveux de sa femme. Nous sommes allés prendre un verre. Lorsque Séverine s’est levée sa robe est retombée sur ses fesses seule sa culotte restait à terre alors que Véronique n’avait plus que ses socquettes. La robe de Séverine avait du sperme partout. Ca baisait dans tous les coins mais il ne devait y avoir que quatre filles en plus de véronique pour plus de vingt cinq mecs. Véronique m’embrassait en me disant qu’elle aurait pas du, mais je lui ait dit que c’était une nouvelle expérience pour nous et que moi aussi je venais de sauter une autre fille.

Tous deux nous sommes allés nous isoler un peu pour baiser ensemble mais des hommes sont venus autour de nous. Je me suis très vite répandu en elle et un homme qui nous regardait est venu lui lécher le minou lorsque je suis sorti d’elle. Elle gémissait sur ses coups de langues. Un autre homme a voulu lui mettre sa queue dans la bouche mais elle a refusé. La voyant bien occupée, je l’ai laissée au milieu d’un groupe d’hommes. Je suis allé voir si une autre fille avait besoin de moi.

Séverine se faisait sauter par l’homme qui l’avait entreprise avant moi. Je suis allé voir, elle gémissait fort son mari était toujours au près d’elle la queue à la main. Dur de trouver une fille libre toutes celles présentes étaient accouplées. Je suis retourné vers Véro mais un homme la sautait elle aussi et elle jouissait très fort plein d’hommes autour d’elle.

Durant la soirée j’ai pu seulement me faire sucer par une autre fille qui avait une queue dans le minou. J’ai beaucoup discuté avec le mari de Séverine. Il n’a sauté aucune fille voulant rester fidèle à sa future maman. Il m’a donné une adresse Internet pour qu’on puisse savoir si cette soirée a été bénéfique pour eux. Sa femme toujours allongée sur le matelas et plusieurs hommes venaient mélanger leur semence avec la mienne. Avec le mari nous étions quand même déçus moi par le manque de femme et lui par le comportement des mecs par rapport à sa femme. Il se servait d’elle comme « vide couille ». Certains se branlaient en la regardant baiser et venaient seulement lui éjaculer dans le ventre. Véronique est venue nous rejoindre un moment après, elle avait beaucoup de sperme sur le corps et même dans les cheveux. Je lui ai dit qu’il fallait qu’on parte elle était d’accord mais dur de se laver ( les douches étaient vraiment crades) alors elle s’est essuyée avec de l’essuie tout. Elle a retrouvé son short mais pas sa culotte. Le patron voulait qu’on reste mais on lui a dit que pour une première fois c’était déjà pas mal.

Nous sommes alors sortis et même pas arrivés à la voiture le mari de la jeune nous cria de les attendre. Eux aussi avaient décidés de partir et avaient du insister pour pouvoir sortir. (les deux filles novices partaient). Ils nous ont invité à l’appartement qu’ils avaient loués à quelques pas du bar. Nous les avons suivis Séverine était pleine de sperme comme véronique. Une fois chez eux nous avons pu mieux nous connaître. La fille avait 23 ans (moi qui lui donnait à peine 18) et le mec 28 ans. Ils étaient en vacance et venaient du nord. Ils nous ont dit qu’ils voulaient un bébé depuis déjà 5 ans avaient déjà essayés des traitements qui n’avaient pas été concluant mettant en cause le mari. Ils avaient donc envisagés que la fille se fasse engrosser par un inconnu et que ça serait leurs enfants. Etant en tout début de période fécondable ils ont tenté cette soirée après un passage au sex-shop.

Nous avons reparlé de la soirée, la fille avait dans le ventre le sperme d’au moins 11 hommes. Véronique quand à elle s’était faite sauter par six en plus de moi. Elles étaient toutes deux pleine de sperme et la fille aussi avait perdu sa culotte. Sa robe était toute tachée et elle a voulu aller se changer et prendre une douche. Véronique lui a aussi demandé si elle pourrait se doucher. Nous les avons laissés se laver un peu quand même dessus de cette soirée où il y avait trop d’hommes et que les filles présentes étaient vraiment des filles « presque pute » seules nos femmes étaient « normales » et c’est pour ça qu’ils ne voulaient pas qu’on parte ; ils avaient deux « novices » à disposition. Eux aussi avaient été invités en rentrant au sex-shop car il avait pas prévu d’avoir leur expérience pendant ces vacances mais la fille était en tout début de période fécondable alors ça les a décidé à franchir le pas.

Véronique est revenue de la douche en short elle avait mis son maillot de bain dessous quant à la fille elle avait remis une autre robe du même style. Elle nous a avoué que du sperme coulait de son minou et mouillait sa culotte. Apres un bon café nous sommes rentrés à notre camping en échangeant nos numéros de portable. En rentrant véronique m’a dit qu’elle avait bien aimé mais qu’elle n’aurais pas du. A force de se faire sauter elle en avait mal à l’entrecuisse. Un des mecs qui l’avait sauté était très membré et lui avait fait un peu mal. Une fois rentrés tout le monde dormait et nous avons repris une bonne douche avant de nous endormir.

Le lendemain au réveil matinal (les gamins...) Véronique avait encore l’entre jambe sensible. Elle a repris une douche se sentant « sale » de la veille. Nous avons reparlé de cette soirée et bien qu’ayant pris du plaisirs nous étions tous deux quand même assez déçus. Moi parce que je n’avais que pu sauter une seule fille et Véronique parce que les hommes présents avaient trop profités de son coté novice.

Trois jours après cette soirée le jeune couple nous a appelé pour aller boire l’apéro chez eux. Sachant comment ça pouvait se passer nous avons préféré y aller sans les enfants. Notre copine les a gardés. Nous sommes allés les rejoindre et ils nous ont dit qu’ils voulaient nous garder pour manger. Apres un coup de téléphone à notre ami pour qu'elle fasse manger les enfants et qu’elle les couche et nous avons répondu à leur invitation.

Durant le repas nous avons reparlé de cette soirée. Ils nous ont dit qu’ils espéraient que Séverine soit enceinte car ils avaient été dégoûtés par cette soirée où les mecs avaient considéré la fille uniquement comme un vide couille. Après le repas la conversation a de nouveau tournée sur le fait que la fille soit enceinte. Elle était avec une robe de plage comme l’autre jour. Le mari nous a dit qu’il aimerait bien que je me repende une autre fois dans le ventre de Séverine de façon à encore accentuer les chances. Véronique a tout de suite donné son accord en s’excusant encore de s’être faite sauter comme une pute l’autre jour. Je n’étais pas contre mais je voulais passer la nuit seul avec Séverine. Le mari a proposé de dormir sur la banquette tandis que Véronique allait rentrer rejoindre les enfants. Le mari a proposé de me reconduire le lendemain. J’étais très excité et nous avons bu un dernier verre avant que véronique parte. En partant elle m’a dit « sois fort » en passant une main sur la bosse de mon short. C’est Séverine qui m’a pris par la main en disant bonne nuit à son mari et qui m’a conduit à la chambre. Elle était très excitante dans sa tenue de plage et elle s’est jetée sur le lit. Je fut surpris car elle n’avait pas de culotte et de plus elle s’était entièrement rasée alors qu’au bar elle avait tous ses poils. Je bandais très fort sous mon short est suis venu me mettre au près d’elle. Elle m’a enlacé en m’embrassant et elle m’a même dit « je t’aime ».

Nous nous sommes caressés mutuellement avant qu’elle prenne ma queue en bouche. Elle me suçait divinement si bien que je lui ait dit que si elle voulait être remplie il fallait qu’elle arrête sinon ce n’était pas dans le ventre qu’elle aurait ma semence. Elle était vraiment bonne suceuse alors que véronique était plutôt timide sur les fellations. Malgré mon avertissement elle a continué tout en me tripotant les couilles. Je n’ai pas pu me retenir et elle a reçu ma semence dans sa bouche ce qui ne semblait pas la déranger elle avalait tout au fur et a mesure de mes jets. Véronique ne m’avait jamais avalé. J’ai débandé dans sa bouche elle avait l’air heureuse comme moi d’abord. Nous nous sommes enlacés ensemble en nous embrassant. Des restes de sperme étaient encore dans sa bouche.

Blottis dans les bras l'un de l’autre nous avons discuté. Elle m’a avoué que c’est surtout son mari qui voulait qu’elle se fasse engrosser ainsi. Elle avait connue son mari elle n’avait que 13 ans et c’est lui qui l’a dépucelé et lui a appris tous ce qu’elle sait sur le sexe. Ils s’étaient mariés ensemble la semaine de ses 18 ans. Au cours de la soirée au bar c’était la première fois qu’elle trompait son mari. C’était la première fois qu’elle avalait ma t’elle dit. Elle n’arrêtait pas de me dire qu’elle m’aimait. Elle m’a dit que lors de la soirée dans le bar j’avais été le seul à vraiment la baiser sans la prendre uniquement pour une poubelle à sperme. Blottis contre elle j’ai vite rebander en pensant à son mari dans la pièce à coté. Apres avoir vérifié l’humidité de son entrejambe je l’ai alors sauté tendrement tandis qu’elle répondait à mes va-et-vient. Elle avait placé ses jambes autour de mon corps. Nous avons jouis en même temps et c’est dans son ventre cette fois que ma semence a été. Elle criait son plaisir de façon à faire entendre sa jouissance à son mari. Malgré la fellation précédente elle en a repris une bonne quantité elle a maintenue ses fesses haute de façon à ce que le sperme rentre bien en elle. J’ai débandé dans son ventre, écroulé sur elle.

Enlacés ensemble nous nous sommes endormis un moment mais c’est elle qui m’a réveillé en me masturbant. Elle en voulait encore. Je l’ai encore prise deux fois durant la nuit. Elle avait le ventre de nouveau bien rempli bien que la dernière fois je n’avais plus grand chose à lui donner. Le lendemain vers 10 heures ils m’ont ramené à mon camping. Ils m’ont certifié nous tenir au courant au sujet de leur bébé.

Courant Août Séverine m’a téléphoné en pleure car elle venait d’avoir ses règles. Le bébé n’était pas pour cette fois et elle était très déçue. Son mari l’avait même accusé d’être elle aussi stérile. Elle m’a encore dit qu’elle m’aimait. Elle m’a demandé si je voulais bien la revoir. Elle dirait à son mari que son travail lui exciserait un stage hors région et elle viendrait me rejoindre lorsqu’elle serait en période fécondable. Je lui aie dit oui et c’est dans un hôtel type « 1er classe » que chaque soir je l’ai rejointe (ma femme me croyait au travail, j’avais pris une semaine de RTT).

Chaque soir je lui aie garni le ventre de ma semence. Nous nous sommes aimés comme des ados durant cette courte semaine. Je lui ai aussi dépucelé son petit trou.

Elle m'a téléphoné….elle est enceinte ; son mari le sait pas encore…..
A suivre peut être………

Histoire postée par Laco le 21 Avril 2009 dans Autres Confessions.

Vous avez aimé cette confession intime ?

163 vote(s)



Commentaires de la confession Du sexe pour la bonne cause

2009-11-10 21:46:04  -  chercheur49  
Très romantique surtout pour la chute

 1 / 1

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté
Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion


Histoire suivante :
Bougez avec la Poste
La semaine passée, je me rends au bureau de poste local pour expédier mon loyer....
+30

Qonfession 320 - 0 Commentaire(s) - histoire de libecciu le 02/12/2009

Histoire précédente :
J'ai offert ma femme
Nous avons une roulotte sur un terrain à la campagne. Je vais souvent prendre un...
+91

Qonfession 166 - 3 Commentaire(s) - histoire de Gypsie le 16/03/2009

Suivez-Nous : Facebook Twitter Rss

Copyright 2008-2019 © www.qonfession.com - Contact - Mentions et conditions