Envoyez votre Qonfession



100% Anonyme ! Confessez-vous dans notre confessionnal...
Page d'accueil de Qonfession > Confession de Femme


Confession Intime : Ecart de conduite :


J'ai 35 ans, maman d'une petite fille, marié et fidèle.
Cet été, avec mon mari nous sommes allés en vacances dans les Landes et lors d'une animation à la résidence, nous avons fait la connaissance d'un homme, divorcé, venu avec ses 2 filles.

Au fil des jours, nous avons sympathisé et mon mari, comme toujours, s’est permis quelques propos salaces sur moi quand nous allions nous coucher, ce qui sembla intriguer notre nouvel ami.

Au point, qu'un soir où une soirée dansante avait été organisée et que mon mari avait emmené notre fille se coucher, cet homme m'invita à danser un slow et me demanda sans détour si ce mon mari disait était vrai (" bonne suceuse", "experte en levrette", ....).

Devant mon sourire gêné, il se mit à me bisouiller dans le cou pendant que ses mains passaient de mes hanches à mes fesses et me voyant sans réaction, il me serra fort vers lui pour que je ressente bien son excitation !

Dès la fin du morceau, il me pris par la main et m'emmena dans son bungalow, situé juste en face du notre, et à peine entrés, il m'embrassa à pleine bouche en me pelotant les seins déjà érigés.

Quelques secondes après, je me mis à genoux devant lui pour le sucer et ainsi justifier de la réputation que me fait mon mari !

Son sexe bien dur, je me relevais, enlevais ma robe et me mis à 4 pattes, offerte ...
Je m'attendais à ce qu'il me lèche un peu ou me doigte avant de me prendre, mais au lieu de ça, il me cracha dans la raie, me mis 2 doigts dans le cul et les retirant me posa son gland humidifié par ma salive sur ma rondelle et d'un grand coup de rein m'encula quasi à sec !

Surprise, je criais à la fois de douleur et de joie, sodomisée durement à quelques mètres de mon mari endormi, lui qui n'a jamais eu droit à mon petit trou !

La douleur estompée, je commençais à remuer mes fesses pour mieux m'empaler, ce qui l'excita encore davantage et il se mit à me labourer l'anus sans retenue avant de m’inonder le cul de sa semence, quel pied !
Les fesses endolories et son sperme dégoulinant de mon cul béant, je suis rentré chez moi me coucher.

Le lendemain, nous nous revu tous les 3 à la piscine et rien ne trahissait cette folle nuit, si ce n'est une légère gène dans ma démarche que mon mari ne remarqua pas mais que mon amant occasionnel vit aussitôt, son sourire malicieux parlant pour lui, me disant "je t'ai bien cassé le cul cette nuit, non ?"

Les vacances sont passées, mon cul va mieux (lol) et je garde un souvenir indélébile de cette soirée, mais je suis redevenue fidèle et mon mari n'a jamais rien su et ne m'a toujours pas sodomisée !

Histoire postée par san le 15 Septembre 2012 dans Confession de Femme.

Vous avez aimé cette confession intime ?

89 vote(s)



Commentaires de la confession Ecart de conduite

2012-12-09 21:55:41  -  merrybelle  
j'aime bcp ta confession car j'ai à peu près vécut la meme! :) si tu veux en parler n'hésite pas!

 1 / 1

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté
Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion


Histoire suivante :
Première nuit avec un ami
Je connaissais René depuis quelques temps, c’est le père d’une amie, il est veuf...
+20

Qonfession 900 - 0 Commentaire(s) - histoire de Aldine le 08/12/2013

Histoire précédente :
Mon beau-père et moi
Je m'appelle Coralie et j'ai 22 ans. Ayant découvert très tôt ma bisexualité, j'...
+55

Qonfession 592 - 0 Commentaire(s) - histoire de Bwitched le 30/07/2012

Suivez-Nous : Facebook Google + Twitter Rss

Copyright 2008-2018 © www.qonfession.com - Contact - Mentions et conditions - Il y a 4 connectés