Envoyez votre Qonfession



100% Anonyme ! Confessez-vous dans notre confessionnal...
Page d'accueil de Qonfession > Fantasme Masculin


Confession Intime : Le jour où j'ai possédé la stagiaire :


Cela fait un moment que l'on se voit depuis que ton stage est fini(4 ans). On mange ensemble au restaurant de temps en temps, on s'écrit des mails de politesse pour savoir comment l'on va. Je t'envoie de temps en temps des calendriers du stade français et autre par mail pour que tu salive devant avec tes copines etc.... mais j'ai toujours ce petit désir qui me trotte dans la tête. Humm tes fesses bien rondes, humm ton sourire enjôleur, humm ta joie de vivre.

Bref voici le jour où je me lance pour t'inviter un soir au resto et ciné.
Tout se passe très bien, nous rigolons bien pendant le dîner, direction le ciné et là je dérape un peu, enfin ma main dérape sur ta cuisse. J'en ai le coeur qui bat tellement j'ai peur de ta réaction. Mais rien, tu me regardes et tu m'embrasse avec fougue, comme si toi aussi tu n'attendais plus que ça.
J'ai l'impression de rêver, je suis aux anges. Je me sens serré dans mon pantalon.
Et puis nous nous calmons un peu parce que je suis pas un exhibitionniste.

Le ciné fini, je te dit que je dois passé au bureau parce que j'ai oublié quelque chose en plus je sais qu'à cette heure il n'y a plus personne.
Arrivé là-bas, tu montes la première à l'étage et là sans que tu ne puisse rien faire, je me colle à toi, je te pousse contre la table de bureau, je te serre, je te sens.
Mais mains parcours ton corps, tout d'abord ton ventre et puis lentement elles remontent jusqu'à tes petits seins(je ne suis pas attiré par les gros ça tombe bien).
Je passe mes mains sous ton chemisier, ta peau est si douce, elle est douce comme du velours et chaude. Comment faire pour ne pas craquer.
Je t'embrasse dans le cou et là je te sens frissonner, tu gémis, tu fonds.

Mes mains baladeuses continus leurs exploration de ce corps prêt au plaisir. Je glisse ma main doucement dans ton pantalon, toi rentrant ton ventre pour me laisser le champs libre. J'arrive sans trop de difficulté à ce précieux bijou tout humide. Mes doigt t'explore de plus belle. Ton souffle devient de plus en plus rapide, tu ne dis rien, tu sens ton plaisir monter, tu n'arrives plus à te tenir sur tes jambes. Humm que c'est bon.

Je te retire ton pantalon, ta petite culotte, je te retourne et t'allonge sur le bureau et là la surprise. Je découvre ton petit abricot tout lisse. Quel plaisir me fais tu là, ce que j'ai toujours voulu, une femme lisse à lécher.
Je ne peux plus résister longtemps à y mettre mes lèvres. Je lèche cette délicieuse offrande toute chaude et humide, j'y mets un doigt puis deux. Je te fouille, je t'aspire, je te mordille. J'en profite pour descendre vers ton anus, le mouille, le pénètre avec ma langue, puis un doigt doucement tandis qu'un autre te pénètre par ton autre trou, tu gémis de plus en plus, tu te tort dans tous les sens. Je sens tes mains qui se crispe dans mes cheveux. Tu pars, tu t'abandonne dans un plaisir fulgurant.

A peine cette mise en bouche, qu'à ton tour tu veux me rendre la monnaie de ma pièce. Ni une ni deux je me retrouve le pantalon sur les chevilles. Tu ne peux résister à m’emboucher. Je sens cette douce chaleur humide qu'est ta bouche. Tu monte tu descente doucement pour profiter de ce moment. Je sens tes mains qui coulissent le long de ma verge, te passe une mains sur mes testicules(hum c'est délicieusement bon). Tu passe ta mains sur mon anus. Te me pénètre d'un doigt ce qui n'a d'autre pour effet que de me lancer un coup d'électricité dans mes boules. Vraiment tu sais y faire. C'est terrible, tu aspire littéralement. J'ai rarement eu une aussi bonne fellation.

C'est doux et dur en même temps. Doux par ta bouche et dur par ton doigt qui me pénètre. l'extase est proche, je sens le plaisir qui monte, je ne puis y résister. Un râle de plaisir sort de ma bouche tout en déversant ma liqueur dans ta bouche. J'ai rarement connu un tel plaisir.
Nous nous embrassons tendrement, je sens mon foutre dans ta bouche qui se mélange à ta cyprine.
Je te remercie pour le plaisir que tu viens de me donner.

Je vous raconterai peut-être la suite un autre jour de ce fantasme qui j'espère arrivera un jour.

A Nancy


Histoire postée par pascal le 08 Avril 2010 dans Fantasme Masculin.

Vous avez aimé cette confession intime ?

11 vote(s)



Commentaires de la confession Le jour où j'ai possédé la stagiaire

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté
Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion


Histoire suivante :
Fantasme porno
Il est tard, à la télé rien d'intéressant alors je me laisse porter par des succ...
+1

Qonfession 399 - 0 Commentaire(s) - histoire de xsteph le 29/05/2010

Histoire précédente :
La visite du plombier
Chaque mercredi matin, comme Alice n’a pas cours et que ses parents sont au trav...
+7

Qonfession 304 - 0 Commentaire(s) - histoire de AsMoth le 24/10/2009

Suivez-Nous : Facebook Twitter Rss

Copyright 2008-2019 © www.qonfession.com - Contact - Mentions et conditions