Envoyez votre Qonfession



100% Anonyme ! Confessez-vous dans notre confessionnal...
Page d'accueil de Qonfession > Transsexualité


Confession Intime : Ma toute première fois :


J'ai 38 ans, je me travestis depuis pas mal de temps et je sors dès que je peux en fille dans la rue ou au restaurant avec l’amant avec qui je passe la soirée.

Mais tout a commencé lorsque j’étais en colonie. On avait décidé d'’un carnaval où les filles seraient en garçons et bien entendu vice-versa. Après avoir passé une bonne partie de la matinée à trouver notre déguisement enfin tout le monde fut prêt et prête ! Certains avaient honte et d'’autres riaient franchement et les filles étaient très rigolotes en garçons.

Parmi la vingtaine de garçons déguisés en filles, on était trois à être vraiment crédibles, légèrement maquillés et joliment vêtus ! Quand je me suis vu dans la grande glace, j'’ai été sidéré car c’était moi mais en fille. Les moins beaux évidemment y sont allés de leurs quolibets mais moi je me trouvais très belle et j’étais très troublée en fait car ce que je voyais me plaisait vraiment ! Je portais une petite robe d'’été d’une copine qui était bleu ciel assez courte, ses petits escarpins blancs et comme la robe était courte j’'avais mis une de ses culottes avec des fleurs. Ce n’était pas une culotte de lingerie sexy mais elle était petite et assez serrée et emprisonnait mon sexe. Un léger maquillage et comme j’avais les cheveux longs on me les avait coiffés en une sorte de mise en plis, bref le résultat donnait une jeune fille très mignonne …

Ce soir-là il y avait une fête votive dans le village d'’à côté et toute la colonie a décidé de s’y rendre et bien sûr le but, c’était de rester déguisés ! Quel plaisir de faire les cinq cents mètres en fille, je m'’habituai aux escarpins assez vite, mais pour ne pas avoir l’air d'’être trop contente d’être en fille, je faisais comme les autres et je faisais un peu semblant d’être mal à l’'aise. Il y avait beaucoup de monde à cette fête, avec un orchestre un peu ringard et on a dansé pas mal. Bien sûr, les moniteurs nous surveillaient comme il faut et il était difficile d’échapper à leurs regards, mais la soirée avançant, tout le monde se dispersait un peu.

Un moment je suis partie seule aux toilettes, qui étaient situées derrière la salle des fêtes en retrait. Je me sentais super bien en fille et en revenant par le petit chemin, il y avait un garçon dans les 18 ans qui me souriait et qui me demanda : « Tu es de la colonie ? » Je lui répondis que oui et qu'’on s’amusait bien. Il me dit qu'’il n'’y avait pas trop de jolies nanas et qu'’il s'’embêtait un peu et ajouta « Tu es une des seules à être un peu sympa ». Je lui demandais ce qu'’il entendait par « sympa » et il dit « ben mignonne quoi, je t'’ai vu danser, tu danses mal mais t tu es jolie ! » J’'étais pétrifiée, il me prenait pour une vraie fille et je ne sais pas pourquoi je n’ai pas démenti la chose et on commença à discuter ensemble, dans un coin à l'’abri de la foule. J'’ai compris qu’il me draguait et je l’'ai laissé faire en essayant de tenir mes jambes serrées pour ne pas qu'’il voit ma culotte, car bien que j'’avais caché mon sexe entre mes jambe, j'’avais peur qu'’il remarque quelque chose.
Je n'’étais jamais sorti avec une fille et encore moins avec un garçon, et je compris que j'’étais attiré par lui quand il m'’a pris par la taille. J’'avais le souffle coupé, je ne pouvais plus rien faire et quand il m’'a embrassé, j'’avais les jambes qui flageolaient complètement parce que c’''était un de mes premiers baisers et surtout il croyait que j’'étais une jeune fille qui cherchait une amourette. Il s'’est collé à moi et j’ai senti son érection sur mon ventre. Ca m'’a tellement troublée que je suis devenue très tendre avec lui et on a continué comme ça un bon moment. J'’avais moi aussi une érection et je faisais tout pour tenir mes jambes très serrés, ça me faisait un peu mal. Il a voulu toucher mes seins et il m’'a dit en souriant « Tu n'’en a pas beaucoup ? C’est mignon. » et il dirigea sa main sous ma jupe. Je l'’arrêtai en lui disant que je ne n'osais pas me faire toucher le sexe la première fois , je pensais que ca suffirait pour être tranquille et qu'il ne se rende de compte de rien mais il a repassé sa main sous la jupe mais sous mes fesses ! Et là il a glissé son doigt sous la culotte et je l'ai senti contre mon petit anus ! Et toujours tendrement en m'embrassant j'ai senti son doigt qui s'enfonçait lentement a l'intérieur et il a commencé a me masturber mon derrière , au bout de 2 minutes je lui ai dit d'arrêter car j'avais vraiment peur et pourtant cette sensation etait délicieuse et troublante et je crois que si je l'avais laissé faire j'aurais éjaculé dans la culotte... Il m'’a dit « Ok mais tu as envie de me toucher ? Comme j'’hésitais, il me guida avec sa main et je sentis pour la première fois un sexe d’homme en érection et instinctivement je le caressai tout en continuant de l'’embrasser. Il dégrafa alors sa ceinture. Je lui baissai son slip et je le masturbai tendrement. Il m’a dit doucement « Tu sais de quoi j’ai envie ? » J'’ai répondu oui, je me suis mis à genoux avec mon sexe coincé dans ma petite culotte et j’ai pris son sexe dans ma bouche. J’ai adoré cette odeur un peu acide et je suis allé au bout de ma première fellation. Il a joui dans ma bouche mais je n’'ai pas avalé : j’ai eu honte et j’ai recraché. Il m'’a dit qu'’il ne m'’en voulait pas pour ça et on a continué un peu à se câliner.

Il voulait me revoir, je lui ai donné un prénom de fille en sachant très bien que c’était bidon. On est ensuite tous rentrés à la colonie. Les déguisements étaient un peu fanés sauf le mien et un copain me l’a fait remarquer. Le soir dans mon lit, je me suis masturbé au moins trois fois en revoyant tout ce que j'’avais fait comme une vraie fille et surtout comme j'’avais vite assimilé, même sans être très expert : le fait de le branler et de le sucer et cette sensation troublante de plaisir par mon anus j'’avais fait ça naturellement. J'’ai mis assez longtemps après cette soirée pour me retravestir (des années après) mais j'’y ai toujours pensé, car ce soir-là je me suis rendu aussi compte que j'’aimais les hommes. Voilà comment tout a commencé pour moi !

Bisous Lauresexy.

Histoire postée par Lauresexy le 30 Juillet 2017 dans Transsexualité.

Vous avez aimé cette confession intime ?

1 vote(s)



Commentaires de la confession Ma toute première fois

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté
Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion


Histoire suivante :
Pas de confession érotique suivante

Histoire précédente :
Les trans ça m'excite
Voir un trans se déshabiller, ça m’excite ! Voir un petit cul de trans, ça m’ex...
+0

Qonfession 479 - 1 Commentaire(s) - histoire de tomlebreton le 12/01/2011

Suivez-Nous : Facebook Google + Twitter Rss

Copyright 2008-2018 © www.qonfession.com - Contact - Mentions et conditions - Il y a 4 connectés