Envoyez votre Qonfession



100% Anonyme ! Confessez-vous dans notre confessionnal...
Page d'accueil de Qonfession > Partouze


Confession Intime : Notre aventure d'un soir :


A la recherche du plaisir d'un soir et déambulant avenue Foch, nous accédons au tourniquet de la place Dauphine quand une voiture arrive à notre hauteur vitre baissée. Une invitation de la passagère ''vous cherchez un couple ?''.
Devant notre assentiment, elle nous demande de les suivre.

Nous sommes alors menés en proche banlieue dans une cité pavillonnaire. Dans un appartement agréable et devant une coupe champagne agrémentée d'une tarte que la maîtresse de maison avait confectionnée, nous voilà tous les quatre dans une petite pièce.

Aux murs des gravures suggestives et au sol un grand tapis recouvert de coussins, et nous voilà tous les quatre dans notre plus simple appareil. Pendant que je caressais notre hôtesse, Denise était entreprise par son mari. Cuisses écartées, Jacques la caressait intimement, sa langue lui titillant le clitoris et une main habile lui chatouillant sa petite fleur. Son membre était bien dressé, une taille qui plaisait à Denise. Jeanine me suçait pendant ce temps en vastes mouvements gloutons sur ma hampe. Mon membre se durcissait, effectuant des mouvements de va-et-vient jusqu'au fond de sa gorge. S’étant allongée sur le dos les jambes relevées, tenues par ses mains, je la pénétrai rapidement tout en regardant Denise prendre du plaisir avec Jacques, sa queue enfoncée complètement dans sa vulve.

Lorsque le téléphone sonna, Jeanine prit le combiné pour annoncer qu'une paire d'amis souhaitait leur rendre visite. " Qu'en pensez vous ?'' nous dit-elle . En ce qui nous concerne, nous ne voyions aucun inconvénient à ce que leurs amis se joignent à nous. Nous nous retrouvons donc à six entremêlés sur le tapis. Je continuais à baiser Jeanine pendant que Denise se faisait sauter par le visiteur. Ayant gardé le foutre de son premier amant, son vagin recevait celui du deuxième.

Cette soirée fut torride, une odeur de musc envahissait la pièce sous les râles des participants. Mon plaisir était de voir Denise onduler sous les coups de queue de son deuxième amant. Elle n'en pouvait plus, les paupières fermées, la bouche grande ouverte, émettant des soupirs et des râles à chaque coup de sexe, son corps tressautant, son bassin donnant de l'ampleur à la pénétration. Nos nous souviendrons de cette soirée ! Une coupe de champagne et nous sommes partis. Nous n'avons plus revu nos amis car nous devions le lendemain matin prendre la route pour le midi .

Histoire postée par elbiare@aliceadsl.fr le 13 Novembre 2009 dans Partouze.

Vous avez aimé cette confession intime ?

41 vote(s)



Commentaires de la confession Notre aventure d'un soir

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté
Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion


Histoire suivante :
Sexe à 4
Il y a 2 ou 3 ans ma femme Virginie d'humeur coquine, me demande de nous trouver...
+61

Qonfession 363 - 0 Commentaire(s) - histoire de eclissa le 08/03/2010

Histoire précédente :
Pas de confession érotique précédente

Suivez-Nous : Facebook Twitter Rss

Copyright 2008-2019 © www.qonfession.com - Contact - Mentions et conditions