Envoyez votre Qonfession



100% Anonyme ! Confessez-vous dans notre confessionnal...
Page d'accueil de Qonfession > Métiers


Confession Intime : Nouvelle collègue :


Commercial, il m'arrive occasionnellement d'être accompagné en rdv par un ou une jeune collègue;

Ce jour-là, c'était une jeune femme, embauchée depuis peu, amie de la femme de mon chef, en couple et de dix ans de moins que moi, tout un tas de bonne raisons pour que la journée soit normale !

Sauf que depuis son arrivée, elle me troublait et que s'en étant rendue compte, elle ne faisait rien pour me dissuader.

A son arrivée à notre point de rencontre, je senti que la journée serait "compliquée", corsage échancré blanc (bien rempli !) et pantalon blanc moulant, en un mot : bandante !

Les rdv pro du matin passés, vint l'heure du repas où vue la météo, nous avions prévu un pique-nique rapide pour profiter un peu du soleil.

Sandwiches avalés, nous nous sommes mis à discuter, assis au soleil, dans un pré en contre-bas de la route.

Cette proximité m'offrait une vue dégagée sur sa poitrine et mon regard ne pouvait s'en dégager, ce qu'elle vit et au lieu de me le reprocher, elle en rajouta en me disant qu'elle avait remarqué qu'elle ne me laissait pas indifférent et que elle aussi ressentait quelque chose pour moi, malgré "les interdits" !

Etonné mais encouragé, je tendis ma main vers elle pour m'attaquer au 1er bouton de son corsage, puis au second, ce qui libéra 2 beaux seins encore dans leur écrin de dentelle, mais déjà pointant !

Elle, immobile, se laissait faire et seul un feulement sortait de sa bouche ...

Enhardi, je lui ôtais son soutif et me mis à lui dévorer ces seins si prometteurs, pendant que mes mains s'égaraient vers ses cuisses et ses fesses rebondies .

A ce moment, dans un éclair de lucidité, elle me dit que notre prochain rdv pro était dans 15 minutes et que nous devrions en rester là pour être ponctuels chez cette personne.

Me redressant, j'ai attrapé mon portable et prétextant un motif bidon, je convenu avec ce client de se voir un autre jour car au stade où nous en étions, elle en topless et moi bandant à mort, je ne voulais pas en rester là !

Alors que je rangeais mon portable, je sentis qu'elle s'était levée aussi pour venir se coller derrière moi et d'un demi-tour rapide, je me retrouvais face à elle, toujours seins nus avec la bouche entre-ouverte que je m'empressait d'envahir de ma langue pour un baiser fougueux .

Se dégageant, elle glissa le long de moi pour finir à genoux, les mains s'attaquant à mon zip et rapidement elle dégagea ma verge tendue pour l'engloutir presque entière dans la foulée.

Qu'elle vision, ma jeune collègue à moitié nue, en train de me sucer au milieu de nulle part, l'extase !

Le retour de ma verge à l'air libre me sorti de mon univers et j'entendis alors sa voix douce me dire : "assez de préliminaires, je veux que tu me prennes en levrette"

Face à cet "ordre", comment résister, je la mis nue et à 4 pattes et entrepris de lui manger la chatte en signe de bienvenue.

Mais non, ce qu'elle voulait, c'était se faire bourrer et il est vrai que son cul était une vraie invitation à la prise par derrière, voir ...

Les mains sur ses hanches, j'investit sa chatte lubrifiée et commençait à la baiser tranquillement, mais elle de son côté accompagnait mes mouvements, les accélérait et les accentuait, si bien que très vite, je me retrouvais à la défoncer totalement comme jamais je n'avais oser déglinguer une femme de peur de lui faire mal ou de passer pour un pervers !

Elle, appréciait ce traitement et à chaque à-coup, un râle s'échappait maintenant de sa bouche, renforçant mon ardeur.

Les allers retours étaient si forts que je ressortais souvent de sa chatte et que sa mouille inondait maintenant sa raie, rendant son anus brillant, attirant mon regard !

Si bien que provocant "une sortie de route", je me trompais volontairement de trou pour tester sa réaction?

Un petit cri, un "non" peu motivé et le coup de reins suivant m'emmena au fond de ses fesses sans encombres où je repris mon entreprise de démolition, mais anale cette fois !

Mais là, son conduit étroit m'amena vite à la jouissance et je lui remplit son cul de mon sperme en prenant soin de la faire jouir aussi en lui plantant 3 doigts dans sa chatte distendue.

Exténués, nous reprîmes nos esprits et notre côté pro revenu, nous nous sommes rhabillé pour aller à notre rdv suivant où je fus inexistant, obnubilé par l'idée que ma collègue qui argumentait nos clients juste à côté, avait dans ses entrailles mon sperme qui dégoulinait et que j'imaginais venir souiller son pantalon blanc, débordant de son cul et inondant sa petite culotte déjà trempée!

Il n'en fut rien, mais la simple idée me maintient en érection quasi toute la journée.

En fin de journée, nous sommes reparti chacun de notre côté, sans reparler de nos ébats, mais dès le lendemain nous avons parlé et convenu d'en rester là et de retourner moi vers ma femme, elle vers son boy friend .

Bonne résolution, mais vite mise à mal lors de notre sortie pro commune suivante, où ma main alla naturellement sur son entre-jambes et aussitôt la sienne sur la bosse de mon pantalon pour un remake voulu par les 2, dans la voiture, terminé par une pipe complète qui fit que cette fois je l'ai vue pendant tous nos rdv de la journée parler avec une bouche que je revoyais pleine de mon bonheur liquide !

Depuis, nous travaillons toujours dans la même société, je suis toujours marié et elle vit avec un homme, mais régulièrement, nos emplois du temps font que nous travaillons à deux et là à chaque fois rebelote: je la saute, elle me suce, je connais par coeur tous ses trous et elle connait le gout de mon sperme avalé en quantité depuis.

Notre relation est indéfinissable, mais essentielle à nos vies, alors pourvu que ça dure et d'ailleurs demain nous sommes ensembles et j'en bande d'avance à l'idée de la voir en sachant que je vais la baiser dans la journée et petit secret entre nous, j'envisage même de la chopper dès le matin à notre arrivée et de l'enculer à sec , juste pour la voir se trémousser sur la chaise chez nos 1ers clients, le cul endolori et gluant de sperme que j'aurais pris la peine de lui éjaculer plus près de sa raie pour que son slip et sa robe soit souillés plus facilement et provoque chez elle une gêne d'être tâchée et chez moi une érection à voir une trace jaunie à hauteur de son cul encore béant ... A suivre

Histoire postée par Linois le 04 Janvier 2013 dans Métiers.

Vous avez aimé cette confession intime ?

34 vote(s)



Commentaires de la confession Nouvelle collègue

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté
Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion


Histoire suivante :
Mon nouveau collègue commercial
Je venais de me faire embaucher, dans une entreprise de verre optique qui fabriq...
+17

Qonfession 733 - 0 Commentaire(s) - histoire de Nicole le 20/04/2013

Histoire précédente :
Chaleur à l'hopital
Je suis infirmière de nuit, et depuis un mois j'ai un nouveau binôme. Je suis ...
+43

Qonfession 583 - 0 Commentaire(s) - histoire de fabiola19701972 le 15/06/2012

Suivez-Nous : Facebook Google + Twitter Rss

Copyright 2008-2018 © www.qonfession.com - Contact - Mentions et conditions - Il y a 4 connectés